Etymologiquement ‘aphyllophorale’ désigne les champignons qui ne portent pas de lames. Ce terme ancien, sans valeur phylogénétique et taxinomique, renferme une grande diversité d’espèces peu étudiées en France malgré la place essentielle qu’elles tiennent dans de nombreux écosystèmes. Hormis quelques parasites ou mycorhiziens, ces champignons sont majoritairement saprophytes et, de par leur régime alimentaire, participent à la décomposition du bois mort souvent en association avec les insectes saproxyliques.

Pour généraliser, on peut dire que ces champignons souvent discrets présentent l’aspect d’une croûte étalée pour les corticiés, d’un chapeau à la surface inférieure porée pour les polypores, de petites massues pour les espèces clavarioïdes et de dents pour les champignons hydnoïdes.

Voici quelques corticiés :