La curiosité des blaireaux

Classé dans : Faune, Mammifères | 0

Le blaireau fait son apparition

Il continue son approche…

De plus en plus curieux, il finit par renifler la caméra

Les dates sont erronées, ces séquences ont été filmées en janvier 2016.

Comme vous avez pu le voir, le blaireau est un animal à la fois curieux et méfiant. Comme il a une mauvaise vue, c’est son très bon odorat qui lui permet de repérer la caméra. Se sentant d’avantage en sécurité dès la tombée de la nuit, le blaireau est à mes yeux l’un des gros mammifères (il pèse de 8 à 12kg) les plus faciles à filmer.

Il suffit pour cela de disposer une caméra à proximité de son terrier. Terrier qui possède d’ailleurs beaucoup d’entrées :

Nous apercevons seulement deux entrées/sorties sur cette photo car le blaireau aime construire son terrier en pied de petit relief (butte, talus, falaise) ce qui lui permet de positionner d’autres issues de part et d’autres de la butte de terre de manière à ce qu’elles ne soient pas visibles les unes des autres. Le blaireau est un gros terrassier, il peut remuer jusqu’à 40 tonnes de terre pour construire les galeries de son terrier principal qui s’étend souvent sur plusieurs centaines de mètres carrés.

Son régime omnivore composé en partie de lombrics, de coléoptères, de campagnols, de taupe, de champignons, l’amène aussi à remuer le sol en surface, ce qui peut parfois réduire considérablement la biodiversité d’un site :

Cependant, de part les grandes modifications du sol qu’il apporte, le blaireau figure aussi parmi les espèce-ingénieurs. En effet, comme le castor, sa présence permet dans certains cas la naissance de nouveaux biotopes, de nouveaux écosystèmes et l’apparition de nouvelles espèces.

Hormis l’homme et les maladies, le blaireau n’a aucun ennemi dans notre région. Autrefois considéré à tort comme un animal solitaire, les blaireaux forment un clan de deux à cinq individus adultes et un à trois jeunes. Ils ne dédaignent pas non plus la compagnie d’un renard, d’un lapin ou d’un putois dans leur terrier.

Si vous désirez en connaître d’avantage sur notre ami le blaireau, voici un site très intéressant : Le Royaume de Meles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.