Le frelon asiatique

Classé dans : Faune, Insectes | 0
Villedieu-les-Poêles & Mortain (17/01/16)
Gavray & Mortain (17/01/16)

Une femelle de frelon asiatique hiberne sous une mousse. Le froid de l’hiver ne l’empêchera pas de fonder une nouvelle colonie à partir du mois de mars.

En hibernation, les reines résistent en effet assez bien au gel. En revanche l’alternance des températures douces et froides les perturbe d’avantage car elles consomment alors leurs réserves inutilement.

Au printemps la nouvelle colonie sera uniquement composée de quelques dizaines d’ouvrières qui aideront la reine à poursuivre la construction du nid et l’alimentation des larves.

Puis, un peu avant le début de l’été, le nombre d’ouvrières deviendra suffisant pour nourrir la fondatrice qui ne fera alors plus que pondre, jusqu’à 100 œufs par jour.

A terme le nid comptera 2 000 frelons, dont plus de 550 reines qui nidifieront le printemps suivant si elles sont fécondées. Cependant, un grand nombre de ces reines ne passeront pas l’hiver.

Cette espèce se différencie du frelon européen par sa plus petite taille, son abdomen marqué d’avantage de bandes noires et l’absence de roux sur la tête et le thorax.

 

Tiré du magasine La Hulotte n°92

Et voici le frelon européen en photo :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.