Les sphinx

Classé dans : Insectes | 0

Les sphinx sont des hétérocères, c’est à dire des papillons de nuit. Leur nom vient de la posture des chenilles lorsqu’elles relèvent leur tête, elles peuvent faire penser au sphinx de Gizeh en Egypte. Ces remarquables chenilles provoquent d’ailleurs l’émerveillement, l’étonnement et l’admiration lors de leur découverte, elles arborent souvent de magnifiques couleurs parfois presque fluorescente, des motifs originaux et une petite queue.

Chacune de ses chenilles adopte un régime alimentaire particulier dont la plante emblématique définit souvent le nom de l’espèce, ainsi nous pouvons observer le sphinx du troène sur du troène, le sphinx de l’épilobe sur l’épilobe, etc… comme vous pourrez le constater pour certaines des espèces présentées ci dessous :

 

 

Le sphinx tête de mort

Acherontia atropos

Ce papillon migrateur qui arrive régulièrement d’Afrique du Nord où il est très largement répandu porte sur le thorax un motif jaune caractéristique, évoquant une tête de mort. Alors que l’adulte s’aventure parfois à voler du miel dans des ruches, la chenille se nourrit quant à elle de feuilles de pomme de terre, de frêne, et de plantes exotiques.

Cette espèce est passionnante à bien des égards, au stade chenille elle est somptueuse et au stade adulte elle a de nombreuses facultés telle que le sifflement, le couplage de ses ailes antérieurs avec les postérieurs, la production de phéromones pour leurrer les abeilles, une endurance nécessaire à sa migration.

 

sphinx-tete-de-mort-1

sphinx-tete-de-mort-3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sphinx du troène

Sphinx ligustri

Le papillon adulte est muni d’une trompe courte supposant qu’il ne se nourrit guère, sa courte vie est vouée à la reproduction. La chenille par contre se nourrit goulûment de troène mais peut aussi être observée sur du lilas, du frêne ou du sureau. La corne noire est appelée ‘scolus’.

 

sphinx-du-troene-1

sphinx-du-troene-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le grand sphinx de la vigne

Deilephila elpenor

Cette chenille passe facilement inaperçue parmi les herbes sèches !  Son scolus est peu développé mais bien présent ce qui la différencie du petit sphinx de la vigne. De nos jours la vigne n’a plus rien à craindre, la raison semble évidente… alors ces jolies petits sphinx se rabattent sur diverses plantes telle que les épilobes, les gaillets ou les onagres.

 

sphinx-de-la-vigne-1

 

 

Le sphinx du tilleul

Mimas tiliae

La chenille du sphinx du tilleul n’a rien à envier aux espèces précédentes ! Sur cette photo elle commence à perdre ses belles couleurs vives ce qui indique qu’elle ne va pas tarder à se cacher sous terre afin de se métamorphoser.

 

sphinx-du-tilleul-mimas-tiliae11

 

 

 

Le Sphinx colibri

Macroglossum stellatarum

 

Voici un des rares représentants diurnes de la famille des sphinx, il se nomme sphinx colibri ou moro-sphinx. La chenille verte ou brune ponctuée de blanc présente 2 lignes parallèles sur chaque côté, la supérieure blanche et la suivante jaune passant sous les stigmates noirs.

 

 

 

 

 

De nos jours 25 espèces de Sphingidae ont été recensés en France métropolitaine, et la majorité d’entre elles peut être observée dans nos contrées. Cet article n’est donc pas près d’être terminé !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.