Les longicornes du Massif armoricain

Classé dans : Faune, Insectes | 0

Ce qu’on appelle communément ‘longicornes’ sont les coléoptères cérambycidés, qui se distinguent par leurs longues antennes constituées de 11 ou 12 articles. Adultes, certaines espèces butinent sur les fleurs, d’autres se cachent sous les feuilles des arbres en attendant que la nuit arrive, d’autres encore se tiennent à proximité du bois mort ou vivant, dans lequel les femelles y déposeront leurs œufs. Après l’éclosion, les larves se nourrissent principalement de bois, parfois même de plus petits végétaux ou de racines plus ou moins lignifiées.

Voici quelques espèces que l’on peut observer dans notre région :

J’ai photographié l’ensemble de ces espèces sur le terrain, in situ, hormis Pogonocherus hispidus qui a été observé puis capturé pour être identifié par Philippe Scolan.

Par manque de photos, les deux plus rares espèces que j’ai pu observer n’apparaissent pas dans cette galerie, il s’agit d’ Agapanthia intermedia (1ère observation pour le département de l’Orne – 2017). Dernièrement j’ai aussi observé Anastrangalia sanguinolenta qui est aussi une première observation pour la Manche (50).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.