Les agarics de la Manche

Classé dans : Fonge (champignons) | 0

Les agarics ou psalliotes sont principalement connus du grand public grâce à deux espèces comestibles. La première Agaricus bisporus (le champignons de Paris), que l’on trouve surtout dans les magasins, ne nécessite pas d’étude approfondie pour les mycophages (quoique). En revanche les caractères macroscopiques de la deuxième espèce Agaricus campestris (le rosé des prés ou le petit rose) que l’on trouve au milieu des prairies naturelles, familiarisent les cueilleurs avec ce groupe. Ces caractères sont : un pieds lisse à pelucheux sans volve et muni d’un anneau membraneux plus ou moins fugace, un chapeau lisse à squameux cachant des lames blanchâtres, crème puis roses et enfin brun foncé.

En dehors de quelques espèces mycorhiziennes de plantes herbacées, ces champignons de taille moyenne à grande, sont tous saprophytes. Ils sont souvent inféodés à un biotope spécifique et ne s’en échappe guère, on retrouve ainsi l’agaric du Devon sur les dunes, l’agaric des trottoirs dans les milieux urbanisés, l’agaric pintade sous feuillus, etc.

Voici les espèces quelques espèces présentes dans la Manche :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.