Les champignons comestibles

Classé dans : Fonge (champignons) | 0

Cet article fait suite à la demande de plusieurs personnes de voir une page consacrée aux champignons comestibles sur mon site. Au fur et à mesure de mes découvertes, vous y trouverez donc des photos de cèpes, de chanterelles, de pleurotes et de nombreux autres champignons appréciés pour leur goût et/ou leurs bienfaits pour la santé.

Attention cependant !

Bien que ces champignons soient gustativement bons et qu’ils contiennent des vitamines (B, D), des minéraux, du sélénium ou de l’ergothioneine (antioxydants) ainsi que des protéines. Il faut être prudent sur de nombreux points :

  • Être certains de l’identification des champignons récoltés
  • Ne pas récolter les champignons trop vieux, voir même des très jeunes pour certaines espèces
  • Ne pas récolter les champignons dans des milieux pollués, à vous de juger ! les bords de routes, même peu fréquentés, ne sont pas forcément les meilleurs endroits.
  • Ne pas manger trop de champignons, comme la plupart des aliments les excès peuvent créer des problèmes de santé.
  • Bien se renseigner sur les champignons consommés, certains se mangent uniquement cuits ou séchés par exemple.
  • Ne pas se fier simplement aux photos qui vous sont présentées ci-dessous, bien que les espèces soient correctement identifiées, une simple photo permet rarement de reconnaître avec certitude un champignon. Il est toujours nécessaire de prendre en compte de nombreux caractères macroscopiques tels que la texture, l’odeur, le lieu de la récolte et des détails tels que l’insertion des lames au niveau du pieds, le possible changement de couleur de la chair, etc.

Certains champignons sont plus faciles à reconnaître que d’autres, c’est pourquoi j’ai indiqué sous chaque photos le niveau de difficultés. Lorsqu’il est écrit ‘id difficile’ cela veut dire qu’il faut au moins l’aide du microscope pour l’identification. L’indication ‘id. facile’ ne veut pas dire que l’identification est toujours facile pour un débutant, en revanche une fois que l’on connait bien le champignon, sa silhouette, sa texture, ses couleurs, son habitat, etc.. l’identification est alors aisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.