Les géastres

Classé dans : Fonge (champignons) | 0

Dans la lignée des articles complétés au fur et à mesure de mes découvertes je vous présente ici les géastres.

Les gastéromycètes sont des champignons qui ont en commun une silhouette en forme de ‘boule’ qui permet aux basides et aux futurs spores d’être protégées à l’intérieur du sporophore. Parmi ceux-ci ont trouve les géastres, d’étranges champignons dont l’enveloppe externe s’ouvre et se referme parfois en fonction de l’humidité. Par temps sec ou lors de l’émergence, ils adoptent une silhouette refermée sur elle même, en boule parfois plus ou moins enterrée, offrant alors une très grande protection aux millions de spores contenues dans un sac interne (endopéridium). Dès que les conditions environnementales le permettent, à l’occasion d’une averse orageuse estivale par exemple, les branches de l’enveloppe (exopéridium) se décollent simultanément telles des pétales et à l’image d’une fleur qui s’épanouit, la sphère initiale devient peu à peu une étoile exposant en son centre et à l’air libre l’endopéridium. Le développement se poursuit et l’endopéridium se retrouve finalement perché à l’extrémité des branches formant comme une sorte de tabouret.

Étymologiquement ‘géastre’ signifie étoile de terre, il en existe seulement un peu plus d’une vingtaine d’espèces en Europe.

Pour le moment dans le département de la Mayenne et de la Manche j’ai pu observer 8 espèces dont certaines ont pu être photographiées :

:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.